• Un campagnol guillotiné
  • Racines grignotées par le campagnol
  • La tarière et un piège

Campagnol terrestre : ravageur n°1

Classé dans : Non classé | 1

Le campagnol terrestre, aussi connu sous le nom de ‘rat taupier’, est l’un des principaux ravageurs de nos vergers en Franche Comté, surtout basses tiges, mais les hautes-tiges ne sont pas épargnées pour autant. Si vous n’en avez pas, vous pouvez vous réjouir et plaindre ceux qui les subissent. Si vous pensez que vous n’en avez pas dans votre verger, retournez voir…

Principalement rhizophage ou radicivore, ils grignotent les racines de nos protégés. Dès qu’ils en ont trouvé une qui leur plait, ils la grignotent et remonte quelques fois jusqu’au collet.
L’arbre perd énormément de vigueur jusqu’à mourir pour les plus atteints; certains penchent n’ayant plus de quoi se maintenir fermement dans le sol.
Lorsque vous constatez cela, il est parfois trop tard, mais s’il vit encore un peu et que vous y tenez beaucoup : sortir l’arbre de sa place, s’il est encore jeune, en prenant garde de lui garder les quelques racines qui lui reste et le replanter ailleurs dans une zone protégée pour lui permettre « de se refaire une santé »… puis lorsqu’il aura repris de la vigueur après quelques années, vous pourrez le replanter à sa place initiale en suivant ces quelques recommandations.

Racines grignotées par le campagnol
Racines grignotées par le campagnol
Reste des racines grignotées par le campagnol
Reste des racines grignotées par le campagnol

 

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs méthodes pour limiter les dégâts du campagnol.

Préventives

– Favoriser les prédateurs : les rapaces, les belettes, en installant des abris, nichoirs et perchoirs à proximité.

– Protéger les racines : en installant les racines des arbres dans des cages en grillage à poule. Ce sujet fera l’objet d’un article spécifique.

– Repousser les rongeurs : avec le tourteau de ricin, sous forme de granulés à enterrer, qui les irrite (attention : dangereux pour les mammifères, respecter les précautions d’emploi)

 

Curatives

– Piégeage : l’association a fait l’acquisition de plusieurs pièges à guillotine.

Le matériel peut être emprunté par les adhérents pour une durée de 15 jours, prévoir une caution de 150 euros (2 pièges).
Michel a testé: 6 campagnols et 5 taupes en 20 jours !!!

Pour le mode d’emploi, consulter la page

One Response