Arrosez, éclaircissez…

Attention aux chaleurs de juin (qui ont commencé depuis longtemps !). Les jeunes arbustes fraîchement installés sont encore fragiles. Leur système racinaire n’est pas encore installé et l’évaporation importante des feuilles peut provoquer un grand stress. Arroser au moins deux fois par semaine, le soir plutôt que le matin pour éviter une évaporation trop rapide et favoriser l’absorption de l’eau par les racines superficielles. Créer une cuvette entourant l’arbre, toujours pour permettre une meilleure efficacité de l’arrosage. Côté quantité, s’il fait très chaud et sec, verser au moins 20 litres par arrosage pour un arbuste et 40 litres pour un arbre. Penser à désherber le pied des arbres car la végétation présente absorbera l’eau avant les racines de la plante. Pailler si c’est possible (limite l’évaporation, maintient une relative humidité au niveau du sol, et évite la prolifération d’herbes folles).

Vérifier les attaches qui fixent les arbres à leurs tuteurs. Sur les arbres greffés, et sur ceux formés « en tige », c’est-à-dire avec un tronc bien droit, des petites pousses apparaissent soit à la base du tronc (à l’endroit de la greffe), soit au long du tronc. Supprimer ces rejets sans attendre car ils vont se développer très vite aux dépens de la variété qui forme la tête de l’arbre. Couper les branches mortes au plus près de leur base ou au-dessus du premier bourgeon vivant. Garder le sol bien propre autour de l’arbre, sans mauvaises herbes. Pour obtenir de beaux fruits, il est préférable d’en limiter le nombre en procédant à l’éclaircissage, technique simple qui consiste à supprimer une partie des fruits. Cette opération se déroule en deux temps : lorsque les fruits sont encore petits (déjà conseillé en mai…), puis lorsqu’ils sont arrivés à taille adulte avant maturation, cette technique offre en plus l’avantage d’éviter les risques de casse lorsque les branches sont trop chargées. En final, ne conserver qu’un à deux fruits par coursonne (rameau portant les fruits), et 8 à 10 fruits par mètre linéaire de branche principale (poiriers et pommiers), 12 (pêchers, pruniers).