Les vergers d’Etueffont – 8 mars 2014

Classé dans : Non classé | 0
L'objectif : un arbre bien équilibré
L’objectif : un arbre bien équilibré

Le verger d’Etueffont a été créé en 1984 par la commune avec le concours des Croqueurs de Pommes. C’est sous l’impulsion de Marcel Brand que ce verger a été implanté. C’était un ami de Jean Louis Choisel, fondateur de l’association des Croqueurs de Pommes, celui-ci nous dit:  « Lorsque Marcel décéda (le 07/08/1992 à Etueffont), je demandais au maire, monsieur G. GUYON, de baptiser ce verger du nom de mon cher camarade, ce qui fut fait« . Le verger se trouve au cœur de la commune, derrière la piscine. Il comportait à sa plantation plusieurs espèces, pommiers, poiriers, cerisiers, noyers et pruniers.

À propos de pommes, quelques variétés locales comme Boroillotte, rares comme « Belle fille rose », peu répandues comme « Belle fleur d’Argonne », voire inconnue comme « Pomme Claude ».

Malheureusement le terrain est difficile. Une partie est constituée d’un mélange de terre provenant de l’excavation de la piscine, cette partie surélevée supporte des arbres en bon état dans l’ensemble mais l’autre partie du terrain, en contre bas, est humide, certaines espèces ou variétés ont beaucoup souffert.

En particulier les poiriers qui ont bien du mal à se développer. Certains arbres sont morts, en revanche les Questches d’Alsace se sont particulièrement bien adaptées. Une particularité : un pommier porte deux variétés qui semblent vouloir bien  cohabiter : une calville du roi avec une Belle de Boskoop.

Depuis la création de ce verger, les Croqueurs ont assuré l’entretien des arbres. Après Marcel Brand, ce fut Jean Rizzon qui s’en est chargé durant de nombreuses années, puis en 2007 Martha Wabnitz lui a succédé. Des animations diverses (taille, greffe) ont été organisées pour initier les amateurs à l’entretien des vergers. Depuis 2004, et environ tous les deux ans, une équipe des Arboriculteurs de la Porte d’Alsace (Dannemarie et la vallée de la Largue) apporte sont aide à la taille. Et c’était encore le cas cette année 2014.

Concours d'échelles ?
Concours d’échelles ?

Tout proche, sous l’impulsion du maire, Gérard Guyon, un vieux verger racheté par la commune est en cours de réhabilitation. D’abord nous avons commencé par enlever  beaucoup de bois mort, du gui, et continué par une taille de formation sur des jeunes plants mis en 2012, mais fortement endommagés par des cervidés. Dans ce vieux verger, il nous reste à identifier, à l’automne prochain, des poires et des pommes de fruitiers ayant au moins 80 ans,  ce ne sera probablement pas facile, trouverons-nous encore des témoignages anciens? des souvenirs? des traces? C’est bien peu probable, mais on peut toujours  espérer!

 

 

Une taille : avant et après… même le soleil apparait pour saluer le résultat !