Le verger de Saint-Germain ou le verger de Martha

Classé dans : Non classé | 3

Courant 2013, le conseil municipal de Saint-Germain-Le-Chatelet formait le projet de réaliser un verger communal sur un terrain d’environ 35 ares situé dans la nature au pourtour du village.

Le souhait du concours des Croqueurs étant formulé, nous proposions un plan d’implantation sur 3 ans de variétés locales et régionales en privilégiant l’axe sous-vosgien.

Après débroussaillage, extraction des souches et creusage des trous par les employés communaux, nous plantions vers la Noël 2013, par temps très humide, la première tranche de 10 pommiers, greffés du printemps 2012 ou 2013, de variétés différentes et 1 prunier ; 8 d’entre eux étaient issus de la pépinière Croqueurs gérée par Philippe et dont la vocation cherche à répondre à ce besoin de sauvegarde du patrimoine fruitier local . 2 pommiers, plantés en entrée de parcelle avaient été préparés par Martha, notre chère regrettée consœur disparue cette année. Martha , habitante du village, avait connaissance du projet et en Croqueur exemplaire, anticipait les greffes de variétés locales en vue d’alimenter ce futur verger.

Situation à fin août, tout est « reparti », avec de belles pousses prometteuses pour certains excepté le « Saint-Nicolas » dont le greffon a été détaché. On ne va pas décourager un Croqueur pour ça, le porte greffe, lui, a résisté et va bien gentiment accepter un nouveau greffage au printemps 2014.

 

au premier plan la variété pomme lion de Giromagny , une reprise intéressante une pousse verticale à surveiller.
Au premier plan la variété pomme lion de Giromagny , une reprise intéressante, une pousse verticale à surveiller.
Sur un fond chamarré de fleurs de jachère mellifères
Sur un fond chamarré de fleurs de jachère, mellifères pour certaines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La prochaine tranche de plantation prévue en novembre 2014 verra la mise en terre d’une douzaine de pommiers de variétés anciennes, tous élaborés de ce remarquable travail préparatoire méthodique de Martha, à qui nous voulons rendre un hommage respectueux et reconnaissant.

Nous ferons le nécessaire pour proposer que cette journée de plantation fasse l’objet d’une animation communale en toute convivialité.

3 Responses

  1. Christophe SERWINSKI

    Installer un parterre de fleurs pour jachère c’est bien, mais en période de floraison des fruitiers, il y aura probablement concurrence et baisse de la polinisation. Nous en sommes loin, mais il faudra à terme se poser la question.

    • camille albersammer

      Je suis en partis d’accord l’essentiel de la floraison ayant lieu en avril début mais il y peu de risque de concurrence car un grand nombre de ces plantes mellifères fleurissent plutôt a partir de mi ou fin mai

  2. daniel etalon

    Je partage l’avis de Camille. Les fruitiers fleurissent avant la plupart des fleurs des champs.Je crains plus la concurrence du colza