Nichoir double fonction…

Classé dans : Non classé | 2

A l’automne 2013, après avoir abattu un vieux pommier centenaire dont les jours étaient comptés, je décidais d’utiliser un morceau de cet arbre creux pour la confection d’un nichoir destiné aux mésanges.

Ce nichoir, certes d’une taille quelque peu démesurée, était fixé sur un vieux poirier.

Au printemps il était immédiatement habité par des oiseaux. Le bois du nichoir ayant travaillé sous l’effet du chaud et du froid, une fente verticale laissait d’ailleurs apparaître le nid.

Quelques semaines après l’envol des jeunes oisillons, une activité anormale apparaissait au niveau du nichoir. Un nid de frelon initialement installé dans un arbre creux tout proche s’installait dans cette nouvelle demeure.

Peu à peu le nichoir se remplissait d’alvéoles. Une activité intense se faisait voir par les va et vient des frelons.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, aucune agressivité de la part de ces frelons communs sous nos latitudes, même à proximité du nid. (contrairement à ses congénères asiatiques)

Nul besoin d’utiliser de produits chimiques si l’on souhaite se débarrasser du nid. Il suffit d’attendre l’hiver et le froid pour intervenir sans danger.

Laurent B.light-SAM_4156 light-SAM_4152 (1)light-SAM_4160

2 Responses

  1. Laurent BARBIER

    Dès les premiers froids les frelons sont morts. J’en ai profité pour enlever le nichoir. Seule la reine a du survivre et se cacher dans le secteur car cette année les frelons ont créé un nouveau nid, cette fois dans un arbre creux. Et ça continue ainsi d’année en année…