Greffe à l’anglaise compliquée

Classé dans : Non classé | 1

Auparavant je m’essayais comme beaucoup à tester quelques greffes dont le résultat n’était pas, la plupart du temps, à la hauteur de mes espérances. La greffe en fente qui paraissait pourtant la plus simple n’était pas forcément très encourageante au vu des résultats. Puis un jour, lors d’une séance de greffe, un ancien « croqueur » m’a initié à la greffe à l’anglaise compliquée. Une révélation !

Après quelques essais concluants j’ai adopté ce mode de greffe qui offre un taux de réussite inégalé.

Pourquoi compliquée ? : Elle n’en a que le nom. Il s’agit d’une greffe à l’anglaise sur laquelle une incision est réalisée à la fois sur le greffon et sur le porte greffe, de façon à assurer un meilleur maintien de la greffe.

Seule difficulté : il faut être assez minutieux et prendre son temps.

Autre intérêt  : permet une greffe sur de petits sujets.

Période de greffe : mars et avril

 

Alors vous aussi lancez-vous et suivez les étapes suivantes :

 

Préambule – au préalable le greffon sera prélevé en janvier ou février sur l’arbre que l’on souhaite multiplier. (Prélever un long morceau qui sera retaillé au moment de la greffe)

Il s’agit de prélever du bois de l’année qui vient de se terminer.

Placer ensuite le greffon de préférence au froid dans un ligne maintenu humide ou du sable humide. Il est mieux, mais pas obligatoire, de maintenir le greffon à l’horizontale et dans l’obscurité.

 

1 – vue d’un greffon qui devra être si possible du même diamètre que le porte-greffe – En général trois yeux sont laissés sur le greffon

greffon

2 – vue du greffon taillé en biseau – une incision est réalisé sur les 3/4 de la longueur

greffon taillé

3 – vue rapprochée du greffon

vue de détail du greffon taillé

4 – vue du porte greffe taillé de la même façon que le greffon

vue de détail du porte-greffe

5 – insertion du greffon sur le porte greffe – les 2 incisions pratiquées s’emboitent l’une dans l’autre

imbrication greffon porte-greffe

6 – vue rapprochée du greffon sur le porte greffe – En exerçant une pression sur la greffe on peut constater que greffon et porte-greffe sont parfaitement alignés et se confondent

détail de l'imbrication greffon porte-greffe

7 – Le greffon est ligaturé serré avec un lien élastique que l’on nomme « elastobande » ou « Flexiband » de façon à assurer une étanchéité à l’eau et à l’air. Ce lien se dégrade ensuite naturellement.

Le lien est placé le long du greffon puis il est enroulé en serrant autour du greffon

ligature greffon

8 – greffe terminée – Finir par une boucle avec le lien élastobande – Ne pas oublier de mettre du mastic à cicatriser ou à greffer à l’extrémité haute du greffon pour éviter le dessèchement

ligature terminée

9 – Cicatrice de greffe l’année suivante

détail du développement un an après

10 – vue de quelques greffes 2015 en plein développement – pommier – prunier – cerisier

SAM_4522_convertedSAM_4524_convertedSAM_4540_converted

 

One Response

  1. Lucien bilodeau ( hendy )

    Je fais mes greffes de lilas de cette facon et j’ ai déja placé plus de 10 variétés sur un même plant.. je manque d’ espace et je dois choisir mes interventions et cette année là fut favorable pour les lilas