Buts de l’association

L’association a pour buts la recherche, la sauvegarde du patrimoine génétique fruitier régional menacé de disparition, la promotion des variétés, l’information et l’éducation du public.

Association Loi de 1901- Déclarée en Préfecture de Belfort le 11-07-78 – JO des 22-07-78

Agréée au titre de la protection de la Nature dans le cadre national (ART. L 160- 1 du Code de l’Urbanisme et L252-1 du Code Rural)
Délégation à la qualité de la vie – Arrêtés interministériels des 27 septembre 1985 et 16 décembre 1993 – J.O. du 19 janvier 1994

L’association des Croqueurs de Pommes Franche-Comté Nord a été créée à Glay le 18 novembre 1990, sous la présidence de Georges Haberstich.
Déclarée en Préfecture le 14 Janvier 1991 (récipissé n° 3528). A ce jour (16 nov. 2017) sous l’identifiant RNA W901000413 et le N° de SIRET : 804 395 432 00011
L’association des Croqueurs de Pommes Franche-Comté Nord est membre fondatrice de l’association nationale du même nom.

Présentation de l’Association Locale Franche-Comté Nord

Et maintenant 40 ans de passion !

Qui aurait pu croire qu’en 1978, une chute de verglas tout à fait spectaculaire, petit incident climatique somme toute, allait déclencher une idée géniale! Et quelle drôle d’idée voyez-vous : sauvegarder des vieux arbres fruitiers, dans un lieu où la « reine mécanique », au service de la « Fée Urbanisation », porte plus vers l’arbre à cames que vers l’arbre à fruits! Voilà le début de l’histoire des « Croqueurs de Pommes ».

L’incident a mêlé l’idée géniale, les hommes de bonne volonté, la présence d’une multitude de variétés fruitières, l’image de coteaux fleuris, les souvenirs d’enfance pour devenir la « Société des amateurs bénévoles pour la sauvegarde des variétés fruitières dignes d’intérêt ». Et puis, quelques années plus tard, le verglas se transforme en boule de neige, l’idée géniale se propage, au gré des murmures et des sensibilités, et rassemble de plus en plus de « Croqueurs ». C’est devenu une association Nationale et un concept international.

Le nord de la Franche Comté s’étale entre le Massif des Vosges au nord et les contreforts du Jura au sud. Coteaux verdoyants, forêts de chênes et de hêtres, étangs, marais, prairies, pâturages et … zones industrielles se côtoient, chacun sur une petite superficie. C’est probablement l’une des raisons qui a engendré une grande diversité de variétés. Entre Vosges et Jura, c’est aussi un passage, la « Trouée de Belfort », qui a vu s’arrêter des hommes de tous les horizons, avec leurs coutumes et leurs fruits préférés.

exposition de pommes régionales
Exposition partielle des fruits de Franche Comté Nord lors de la rencontre des 35 ans de l’association.

Ainsi, voyons nous se côtoyer « Violette de Montbéliard, Rayotte de Nommay, Tardive de Grosmagny, Jaunette d’Allondans, Trouvée de Desandans, Reinette de Servin, Rouge de Cléron, Abondance de Belfort », tirant leur nom de communes locales, et les « Calville de Dantzig, Borowitsky, Rose de Virginie, Rose du Tyrol, Pomme de Londres, Reinette du Canada, Arménienne, Royale d’Angleterre » évoquant des contrées lointaines.
La section Franche Comté Nord des Croqueurs compte en 2014 plus de 250 adhérents. On a coutume de dire qu’elle est la Mère des 64 sections locales de Croqueurs de Pommes nées dans l’hexagone. Elle continue d’avoir un lien privilégié avec tous les Croqueurs en hébergeant le secrétariat national et en assurant l’envoi du bulletin de notre association, à tous les adhérents de France et de l’étranger.

Michel BONFANTE (Vice-Président de l’Association Locale des Croqueurs de Pommes de Franche Comté Nord)

 Télécharger le bulletin d’adhésion 2018